ALEXANDRE. Robert HUET dit (1930-2002). Dessins de presse humoristiques et maquettes de cartes postales originaux.

Importante partie d’atelier comprenant 1.300 dessins de presse originaux en encre de Chine et aquarelle, 1.200 maquettes de cartes postales originales, ainsi que 3.800 cartes postales éditées et des photocopies de dessins de presse divers.
lire la suite...

Atelier d'Alexandre BRUN (1853-1941)

Né à Marseille le 2 novembre 1853, Alexandre Brun se consacre très tôt à la peinture et s’installe à Paris où il suit l’enseignement artistique d’Alexandre Cabanel et de Carolus-Duran. Ses premières œuvres présentées aux Salons de 1879 et 1880 sont influencées par sa ville natale et l’ambiance méditerranéenne. Il expose ensuite très régulièrement au Salon des artistes français de 1882 à 1895, faisant de la mer, sous tous ses aspects, son principal thème d’inspiration. Outre les paysages côtiers, les scènes de plage, les effets de vagues, les bateaux en mer, Alexandre Brun s’intéresse à l’actualité maritime ; il propose au Salon de 1891 le tableau intitulé « M. Carnot président de la République s’embarquant à bord du Formidable ; Toulon 20 avril 1890 ». Le succès de cette grande toile historique l’engage à collaborer, en tant qu’illustrateur, à des publications comme Le Yacht, L’Illustration et Le Monde illustré. Parallèlement, l’artiste travaille comme dessinateur pour la Manufacture de Sèvres.
Durant la Grande Guerre, Alexandre Brun et les siens s’installent à Ker Brun, leur maison de la presqu’île de Quiberon. En plus de sa propre famille, particulièrement sa femme et ses quatre enfants qu’il croque volontiers, le peintre y trouve plusieurs sujets d’inspiration récurrents : la « redoute » de Quiberon, la côte sauvage, et l’immensité de la baie où il scrute l’évolution des navires de guerre en convois dans une mer toujours changeante.
Après quelques nouvelles participations au Salon, notamment en 1920 et 1921, le peintre se retire à Marseille, à Malmousque, toujours avec la mer pour horizon. Sa dernière exposition personnelle a lieu en juin 1938 à la galerie Jouvène. Alexandre Brun meurt le 5 mai 1941, laissant dans son atelier un nombre important de peintures sur toile, bois ou carton et de nombreux carnets de croquis, autant de témoignages de l’activité débordante du mariniste, illustrateur rigoureux, par ailleurs passionné de navigation et yachtman émérite.
 
Marjolaine Mourot, Conservateur Général du Patrimoine
 
 
 
lire la suite...