Pauline de BEAUMONT (comt esse) née Pauline de Montmorin Saint-Hérem (17 68-1803)

Lot 187
200 - 300 €

Pauline de BEAUMONT (comt esse) née Pauline de Montmorin Saint-Hérem (17 68-1803)

Trois lettres autographes signées Montmorin Beaumont, adressées à son mari (Christophe-François de Beaumont, 1770-1811) au sujet de la succession d'Armand-Marc Montmor in son père. 1 ½ page in-8. «Rue Chabanais n°8.... Monsieur, j'ai acquis la certitude que suivant les lois nouvelles, vous pouvez m'autor iser à disposer de mon bien...je dois désirer une réponse prompte...». Trois pages in-12: «Vous êtes sans doute, Monsieur, fait rendre compte des affaires de la succession de mon père ... Je ne pourrais m'empêcher de regarder un refus de votre part comme une volonté bien marquée d'ajouter de misérables contrariétés à une foule de malheurs.». 2 ½ pages in-16: «...je ne puis plus douter que Me de la Motte en fait l'exécuteur de vos ordres; que par conséquence je ne dois plus espérer de voir changer ce misérable système de chicane ...Forcée par vous monsieur de prendre un parti qui me répugne. Je le prendrais de la seule manière qui puisse me convenir, c'est-à-dire que je demanderais le divorce...».
Pauline de Beaumont entama la procédure de divorce fin 1799 et l'obtint en 1800. Elle garda toutefois son nom.
Join t: Chr istophe-François de BEAUMONT (comte de 1770-1851), mari de Pauline de Beaumont. Deux lettres autographes signées, adressées à la citoyenne Beaumont. Département de Lionne a Sens, une page in-12, cachet ar raché. À Par is, Chaussée d'Antin rue des capucines n°53, le 2 juin. Lui dit qu'il «l'ayme» une page in-12, cachet arraché, papier bleu.
A la citoyenne Beaumont pour Theil à Sens. Lui dit qu'il ne savait rien des difficultés pour l'héritage «je suis bien fâc hé, mais vous savez que je n'y puis rien».
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue