Lot 6
400 - 600 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

George SAND

Lettre autographe signée, Nohant 16 août 1859 à Mercedes Lebarbier de Tinan. Trois pages in-8, à son chiffre. Belle et émouvante lettre «Chère Madame, je vous remercie de penser à moi quand il vous arrive quelque chose d'heureux...
Vous croyez les filles destinées au malheur. Ce n'est pas si sûr que cela. En dépit du mauvais arrangement des choses humaines, les femmes ont tant de bonheur par la maternité que j'envie celles qui se voient revivre ainsi par la meilleure essence d'elles-mêmes. Moi dont le fils ne se décide pas à se marier et dont l'unique petite fille est morte, je sens un vide immense dans ma vieillesse. Une maison sans jeunes enfants est un corps sans âmes... Dieu bénisse votre nouvelle petite et la chère et douce fille qui vous la donne, et qui a l'air auprès de vous d'un lierre penché vers son arbre. Je suis bien contente de vous avoir vue. Vous êtes merveilleusement belle et jeune encore, mais de cette beauté qui dit la bonté et la noblesse de l'âme toute entière...» Lui dit qu'elle adore son filleul et que sa santé et bonne «C'est moi qui voudrais soigner votre généreux coeur, souvent meurtri, je le vois bien, par les choses de la vie. Croyez que je vous aime de toute la sympathie que vous faites naître et que vous méritez.». Tome XV de la Correspondance éditée par Georges Lubin.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue